Nous sommes déjà le Lundi 11/03 mais je n'ai pas trouvé le courage d'écrire durant ce weekend. Mon cours de Vendredi était une catastrophe. J'ai les dates officielles du concours : il se déroulera durant le weekend des 22-23 juin. J'ai aussi appris les "règles officielles" : un morceau va nous être donné 2 mois avant, donc vers mi-avril, et il me manque aussi un contemporain. J'étais tellement heureuse d'avoir trouvé un programme qui me semblait parfait niveau temps et mélange des genres que j'ai complètement déchanté après ces diverses annonces. Nous avons travaillé sur le Beethov, je m'en suis encore pris plein la gueule, je me suis à nouveau retenue durant tout le cours, enfin ce n'était vraiment pas la joie, quoi...

2 cours pour lesquels j'ai bossé à fond, et 2 cours après lesquels je ressors décomposée. JE N'EN PEUX PLUS !!!!

J'en ai sorti des conclusions totalement enfantines mais qui sont tout à fait vraies : quand je n'avais pas le temps de travailler (avec le MacDo) les cours se déroulaient (émotionnellement) bien (je ne travaillais pas mais du coup je savais très bien que j'allais me faire engueuler sur tels tels et tels point et je m'y préparais psychologiquement pour ne pas craquer), et les 2 cours que j'ai eu depuis que jai arrêté le MacDo (donc où j'ai bossé) j'en ressors complètement détruite. Conclusion (débile mais qui marche) : IL VAUT MIEUX NE PAS BOSSER !!! 

Voilà...

Sinon niveau santé les choses ont ENFIN bougées, j'ai reçu cet aprem un appel de l'hôpital : l'IRM fonctionnelle vient (ENFIN) d'être mise en place à Bordeaux et je suis attendue le 22 mars. 5 mois que j'attends cet appel !!! Du coup, tout commence un peu à se chambouler dans ma tête... après 2 ans où se sont succedées examens, hospitalisations, traitements tous aussi inutiles les uns que les autres... la fin du calvaire est bientôt proche (c'est normalement le dernier examen qu'il me reste à passer avant l'opération)... mais vaut-il mieux que je me fasse charcuter le cerveau avant ou après le DEM ? 

Dilemme...